Passer au contenu principal

Comité d’éthique de la recherche – Jeunes en difficulté

Champs d'expertise

  • Jeunesse et familles
  • Protection de la Jeunesse
  • Jeunes contrevenants

Le comité d’éthique de la recherche – Jeunes en difficulté reçoit et évalue les projets déposés par les chercheurs intéressés aux clientèles ou aux services de la Direction de la Protection de la Jeunesse et du Programme Jeunesse du CIUSSS. Ce comité évalue également les projets de recherche s’intéressant au programme jeunesse de 1ère ligne. 

Présidente du CÉR : Mme Anne-Marie Tassé

Coordination : Mme Rossitza Nikolova

1001, boulevard de Maisonneuve Est
Montreal QC H2L 4P9
Courriel : rossitza.nikolova.ccsmtl@ssss.gouv.qc.ca
Téléphone : 514 809-3908

    Implantation de la plateforme Nagano
    Mise à jour du 1er avril 2021

    Toutes les nouvelles demandes d'évaluation d'un projet de recherche au CCSMTL doivent dorénavant être déposées par la plateforme Nagano

    Pour plus d'informations sur l’utilisation de Nagano, des capsules de formation de base pour les chercheurs sont disponibles ici.

    Si vous souhaitez avoir du soutien, n'hésitez pas à communiquer avec le coordonnateur ou la coordonnatrice du CÉR. 

    Information et documents nécessaires au dépôt d’un projet de recherche pour le CÉR :

    Prochaines réunions du CÉR Jeunes en difficulté - 2022

    • Réunion du 14 janvier - dépôt documents 31 décembre 2021
    • Réunion du 4 février - dépôt documents 21 janvier 2022
    • Réunion du 4 mars - dépôt documents 18 février 2022
    • Réunion du 1 avril - dépôt documents 18 mars 2022
    • Réunion du 6 mai - dépôt documents 22 avril 2022
    • Réunion du 3 juin- dépôt documents 20 mai 2022
    • Réunion du 8 juillet - dépôt documents 24 juin 2022
    • Réunion du 2 septembre - dépôt documents 19 août 2022
    • Réunion du 7 octobre - dépôt documents 23 septembre 2022
    • Réunion du 4 novembre - dépôt documents 21 octobre 2022
    • Réunion du 2 décembre - dépôt documents 18 novembre 2022
    Veuillez noter que, depuis le 1er octobre 2019, au moins un des chercheurs principaux de chaque projet doit détenir des privilèges de recherche au CCSMTL ou s’y être vu reconnaitre des privilèges de recherche d’un autre établissement de santé et de services sociaux du Québec.